Gautier-Delaye : Un hôtel, c’est un grand jouet

Visionnaire de l’aménagement des espaces collectifs, de la décoration et de la création de mobilier, Gautier-Delaye nous livre ici son analyse de l’architecture d’intérieur

En ce qui concerne mes activités et celles de mes collaborateurs, l’étiquette de décorateur n’est pas tout à fait exacte. Disons plutôt que nous nous occupons d’aménagement d’espace et d’équipement.

En effet, nous n’avons pas de clientèle particulière. Nous nous chargeons essentiellement des collectivités comme par exemple la création d’agences Air France, l’agencement intérieur des avions (Caravelle, Boeing), l’installation de magasins, de bureaux, d’hôtels. Nos recherches visent à satisfaire les utilisateurs sur deux plans principaux: fonction et ambiance. Il faut qu’à l’intérieur de nos réalisations, les gens se sentent bien sans savoir exactement pourquoi.

fauteuil paille genre perriand

Personnellement, je n’aime pas les ambiances « toutes faites », celles que l’on retrouve souvent dans les créations à la chaîne. Prenons les hôtels: il ne devrait pas exister dix hôtels absolument semblables construits en n’importe quel point du globe. Un hôtel, c’est un grand jouet dans lequel les gens vivent, se reposent ou s’amusent. Ce n’est pas une boîte à habiter, semblable à une autre.

Quelques objets de l’artisanat local, disséminés ça et là ne suffisent pas pour créer une ambiance typique. Il faut respecter l’architecture naturelle de la région, respecter le paysage, les matériaux traditionnels… Mais bien sûr, créer des formes nouvelles.

C’est une des raisons pour lesquelles j’aime utiliser des matériaux naturels comme le bois, la pierre, le cuir, le métal. En ce qui concernées aménagements plus particuliers comme, par exemple, la station de métro de la Défense, aménagement que nous avons réalisés en collaboration avec Henri Vicariot, architecte, et Bernard Van Hout, décorateur, le mot d’ordre a été simplicité et dépouillement. Il n’y a pas à proprement parler d’éléments décoratifs. Nous avons volontairement créé un espace fonctionnel, pratique, correspondant exactement aux besoins des milliers de gens qui vont et viennent chaque jour à l’intérieur de cette station.

En revanche, lorsque nous travaillons à la décoration intérieure d’un avion, il s’agit uniquement de coloration et de choix des matériaux. Nous faisons souvent appel également à la participation de peintres français contemporains afin que notre aménagement soit le support d’une expression nationale.

chaise design xx siecle

Il est deux points dont je me préoccupe énormément pour chacune de mes réalisations, ce sont l’acoustique et l’éclairage. L’acoustique est un élément indispensable du bien-être.

Enfin il y a des équipements qui me tiennent particulièrement à coeur, je veux parler de ceux réservés aux personnes âgées. Personnellement, j’ai créé des villages pour les Caisses de retraite. Les problèmes spéciaux que pose ce genre d’aménagements sont passionnants à résoudre ! Mais généralement, les aménagements ne s’adressent qu’à 20% de la population jeune, entre 20 et 35 ans, en activité. Il est dommage de ne pas se préoccuper plus souvent du cadre de vie des plus jeunes… et des personnes du troisième âge.

J’aime mon époque et si mes réalisations sont résolument contemporaines, c’est parce qu’elle correspondent à notre mode de vie actuel.

Chaque construction, chaque objet est témoin de son Epoque. L’ancien est intéressant d’un point de vue historique, mais il ne correspond plus à nos besoins modernes.

Je crois vraiment que l’avenir de notre métier réside en une collaboration toujours plus étroite entre les promoteurs, les architectes et nous, entre tous ceux qui participent à la création des cadres de vie.

C’est à nous tous qu’il appartient d’offrir à la population des espaces où chacun aura « plaisir à vivre ».

 

Leave a Reply